• Accueil
  • Tout savoir sur les taxes lorsque vous achetez un bien immobilier au Portugal

Tout savoir sur les taxes lorsque vous achetez un bien immobilier au Portugal

Le Portugal continue d’attirer les publics en quête de vie au soleil et a été élue meilleure destination européenne pour prendre sa retraite en 2021.

Toutefois avant de vous lancer dans la recherche de la maison de vos rêves, il s’agit de bien s’informer sur la fiscalité portugaise en cas d’acquisition de biens.

ONE RIVER at Quinta da Trindade

Quelles sont les taxes liées à l’acquisition immobilière ?

En cas d’acquisition immobilière au Portugal, vous devrez vous acquitter de deux taxes, l’IMT ( droits de mutation) et l’IS ( droits de timbre ). Ces deux taxes réunies donnent un total pouvant aller de 0,8 % à 7,3%, selon la valeur et le type de bien acquis.

 

Si j’achète un bien immobilier, est-ce que je ne paie plus d’impôts ?

Il faut distinguer les impôts liés à la propriété et les impôts sur les revenus.

Pour les revenus suite à une installation fiscale au Portugal avec le statut RNH, pour les retraités, le taux d’imposition est de 10 % sur leurs revenus concernant leurs retraites et pensions du secteur privé. Les pensions du secteur public sont imposées dans leur pays d’origine. Il existe des exonérations d’impôts sur d’autres types de revenus. Pour plus d’informations, cliquez sur le lien.

Pour les impôts sur la propriété : si vous êtes propriétaire d’un bien au Portugal, il existe une taxe foncière à payer annuellement l’IMI. Au Portugal il n’existe pas de taxe d’habitation.

 

Qu’est-ce que l’IMI ?

L’IMI est la taxe foncière, payable annuellement. Celle-ci varie selon la ville où vous avez acheté, et est comprise entre 0,3% et 0,5% de la valeur patrimoniale (l’équivalent de la valeur cadastrale ). Cette valeur est fixée par le service de finances portugais et se situe en général entre 50% et 70% de la valeur d’acquisition. Il est important de préciser que cette estimation ne sert que pour le calcul de la taxe foncière (l’IMI). Cette taxe foncière est à 95% bien moins coûteuse que celle de votre pays d’origine.

 

Y-t-il une différence entre investir dans une résidence principale ou une résidence secondaire ?

La seule différence, se trouvera dans les taxes d’acquisition qui en cas d’acquisition d’une résidence secondaire, seront légèrement plus chères, à savoir que ce surcoût ne dépasse pas en général les 1000 €, la différence est minime.

 

Si j’achète une propriété au Portugal, en cas de décès, mes enfants doivent-ils payer des droits de succession au Portugal ?

Les héritiers en ligne directe (enfants et conjoints) n’ont pas à payer de droits de succession au Portugal, excepté sur les biens immobiliers où ils devront acquitter 0,8% à titre d’impôt de timbre pour l’actualisation des registres à leurs noms. Cependant ils peuvent avoir d’autres impôts à payer selon le pays où ils sont fiscalisés.

 

Existe -t-il des conventions fiscales ?  Suis-je couvert par celles-ci ?

Le Portugal a des conventions fiscales avec la majorité des pays européens. Celles-ci permettent d’éviter une double imposition, c’est d’ailleurs à l’abri de ces conventions fiscales, que le Portugal a pu mettre en place le statut de résident non habituel (RNH)

 

Si j’achète dans le but de vendre, quel est le taux appliqué aux résidents et aux non-résidents pour les plus-values immobilières ?

En cas de revente d’un bien immobilier au Portugal avec une plus-value, les situations peuvent varier :

Si vous êtes résident fiscal au Portugal et que vous revendez votre résidence principale, vous avez 2 ans pour réinvestir la plus-value dans une nouvelle résidence principale, en Europe, et dans ce cas vous n’avez pas d’impôts à payer.

Si vous êtes résident fiscal au Portugal et que vous revendez une résidence secondaire, vous devrez vous acquitter de 28% d’impôts sur 50% de la plus-value.

Si vous n’êtes pas résident fiscal au Portugal et que vous revendez un bien en territoire portugais avec une plus-value, vous serez tenu de vous acquitter de 28% d’impôts sur 100% de celle-ci.

 

Si je décide de mettre mon bien en location, quel est le montant de la taxe à payer ?

En cas de mise en location longue durée d’un bien au Portugal, vous serez assujetti en tant que particulier, à une imposition de 28% sur les revenus émanant de cette location, vous pouvez déduire de ces revenus, la taxe foncière annuelle (IMI), les charges de copropriété du bien ainsi que d’éventuels travaux d’amélioration ou rénovation.

 

Pour aller plus loin… Téléchargez notre guide d’acquisition ici

"Je voyais le Portugal comme une opportunité immobilière, je me rends compte que c’est bien plus que ça. J’ai acheté un appartement il y a deux ans mais je viens très régulièrement pour les vacances ou juste un weekend. La diversité des régions est surprenante."
Hervé, 39 ans
Bon à savoir

Acheter une maison au Portugal et passer toute ou une partie de sa retraite en bord de mer permet d’augmenter son pouvoir d’achat si on compare une retraite dans le Sud de la France et dans la plupart des pays de la zone euro. L’immobilier au Portugal est accessible et la qualité de la construction excellente.

Téléchargez notre guide
du patrimoine immobilier au Portugal
image telechargez

Acheter une maison au Portugal et passer toute ou une partie de sa retraite en bord de mer permet d’augmenter son pouvoir d’achat si on compare une retraite dans le Sud de la France et dans la plupart des pays de la zone euro. L’immobilier au Portugal est accessible et la qualité de la construction excellente.

Pour aller plus loin
Bon à savoir
Acheter une maison au Portugal et passer toute ou une partie de sa retraite en bord de mer permet d’augmenter son pouvoir d’achat si on compare une retraite dans le Sud de la France et dans la plupart des pays de la zone euro. L’immobilier au Portugal est accessible et la qualité de la construction excellente.
image telechargez
Une question ? Un conseil ?
Loading
Back to top